Quitter la maison des artistes pour devenir entrepreneur-salarié, c'est possible !

Alexandre, directeur artistique était à la maison des artistes. Deux inconvénients ressortaient de ce statut : leur régime social spécifique et un travail trop isolé. Il a donc décidé d’intégrer une structure qui lutte contre ces deux éléments.

Alexandre nous raconte en quoi Coopetic a répondu à ses besoins.



Coopetic : Quel a été le déclic pour intégrer Coopetic ?

Alexandre : J’étais rattaché à la maison des artistes en tant que directeur artistique. Cette structure propose un régime social spécifique aux artistes. Pour autant, je n’ai pas réussi à trouver des personnes avec qui travailler et ou monter des projets. Mon objectif, aussi, est de pouvoir travailler directement avec le client et ainsi développer mon activité plus facilement : il n'y a pas d'intermédiaire. D'autant plus que la couverture sociale de la maison des artistes n'est pas très importante ce qui m'angoissait; j'ai eu l'an dernier un gros pépin de santé.


Coopetic : Et comment avez-vous eu connaissance de Coopetic ?

A : Ne sachant pas trop vers qui m’orienter, je me suis rendu à un salon professionnel, où j’ai fait la connaissance d’un entrepreneur-salarié qui m’a conseillé d’intégrer une CAE*. Ces structures proposent un statut d’entrepreneur-salarié et héberge de manière juridique, administrative et comptable l’activité de ces derniers. Après m’être renseigné sur la coopérative, j’ai souhaité participer à une des réunions d’informations collective de Coopetic. La solution que Coopetic propose m'a semblé intéressante parce qu’elle m'offre une sécurité en étant salarié tout en me permettant de développer mon activité. En plus, Coopetic est spécialisée dans les domaines du numérique ce qui rejoint ma filière professionnelle.


Coopetic : Quelles ont été vos démarches pour intégrer la structure ?

A : Après m’être rendu sur leur page Facebook où des messages concernant l’organisation de réunions d’informations collective étaient postés, j’ai décidé de m’y inscrire via internet. La semaine suivante j’ai participé à cette réunion avec d’autres entrepreneurs. J’ai tout de suite fait part de mon intérêt et j’ai pris rendez-vous pour intégrer la coopérative.


C : Et pourquoi Coopetic ?

A : Coopetic m’a tout de suite intéressé pour son mode de fonctionnement, son côté humain et son organisation horizontale : on est tous au même niveau. En plus de ça, l’équipe support gère tout l’aspect administratif, juridique et comptable de mon activité. Je peux donc m’occuper pleinement de ma prospection et de mon activité. Coopetic favorise la mutualisation des compétences, ce qui m’a permis de monter des projets et de partager mes idées.

Log In or Sign Up